Pérou #1: Nos premiers pas de Puno à Cusco

Du 16 au 24 août 2016
Puno, la ville la plus antipathique d’Amérique du Sud
Après un passage rapide à la frontière, c’est au tour du Pérou de s’ouvrir à nous. Nous prenons la direction de Puno, la ville la plus proche. En effet, comme à chaque arrivée dans un nouveau pays, il nous faut nous procurer la monnaie nationale. Nous devons également souscrire une nouvelle assurance pour Big Mama.
La ville de Puno n’est pas attrayante. Elle a pour seul intérêt d’être au bord du lac Titicaca. C’est d’ici que partent tous les tours sur les différentes îles du lac. Nous garderons un mauvais souvenir de cette ville bondée de touristes en plein mois d’août, où chaque péruvien essaie d’obtenir sa part du gâteau en grappillant quelques billets aux gringos.
De notre côté, nous ferons l’objet d’une demande de contribution financière d’un pseudo chef de village originaire en contrepartie du bivouac. Le lieu ressemblait davantage à un affreux village en périphérie de Puno. De même, la police de la ville nous demandera une contribution pour manger en échange de nous avoir escortés sur le parking sécurisé de la ville. Dans les deux cas, comme dirait un de nos copains: “négatif”. Etrangers, oui. Pigeons, non.
Une grande envie de quitter la ville au plus vite nous parcourt alors. Néanmoins, j’ai promis aux filles d’aller visiter les îles Uros construites uniquement en roseaux. Je pars donc avec Clémentine et Charlotte pour la matinée tandis que Lisa et Nicolas restent au camion. Un intermédiaire essaiera de m’extorquer une contribution lors de l’achat du ticket pour le bâteau. Décidément, la moutarde me monte au nez.
Les filles sont comblées par cette visite. Quant à moi, je la qualifierais de “Disneyland sur les îles Uros” tant la visite est une mascarade dont le seul objectif est de nous vendre de l’artisanat hors de prix. La communauté vivant sur ces îles se décrédibilise totalement dans sa façon de gérer le tourisme et dans son manque d’authenticité. Heureusement, les îles en roseaux sont jolies et la lumière sur le lac est toujours aussi sublime. Une drôle de sensation de douceur nous parcourt lorsque nous nous déplaçons sur ce sol de “totora”.
IMG_0250IMG_0264IMG_0268IMG_0275IMG_0279IMG_0272IMG_0286IMG_0293
Puno
Après une rapide visite aux ruines de Sillustani, nous faisons une dernière halte salutaire sur les berges du lac Titicaca dans la péninsule de Capachica.
IMG_0297
Vue depuis les ruines de Sillustani
IMG_0311
Plage de la péninsule de Capachica
Le canyon de Tinajani
Il y a des endroits incontournables, inscrits sur notre parcours depuis longtemps. Puis, il y a les autres, que nous découvrons au détour d’un chemin. Ce fut le cas du canyon de Tinajani où nous avons passé deux agréables journées à nous balader et à admirer la vue spectaculaire.
IMG_0315IMG_0319IMG_0357
Bivouac au canyon de Tinajani
Le temple de Wiracocha à Raqchi
Nous arrivons au Pérou avec la ferme intention de percer tous les mystères de la civilisation des Incas. Nous commençons par la découverte du temple de Wiracocha à Raqchi, de très bonne heure pour être seuls sur le site.
La veille au soir, nous avons dévoré les fromages achetés plus tôt dans une fromagerie. Nous commencions à être furieusement en manque à tel point que notre pensée favorite au cours de la journée était de rêver d’une bonne raclette. C’est toujours le cas, mais l’envie est  devenue un peu moins oppressante!!!
 
IMG_0372IMG_0409IMG_0397
Le temple de Wiracocha (Dieu du soleil)
Cusco, le nombril du monde
Nous y voici, Cusco, ancienne capitale de l’empire Inca. Nous élisons domicile au camping de la ville où nous retrouvons nombre de voyageurs européens motorisés comme nous. Un vrai salon du véhicule d’aventures est installé à nos côtés.
Le lendemain, nous déambulons dans la ville entre ruines Incas et monuments à la gloire des conquistadores.
IMG_0430
La plaza de Armas, the place to be
IMG_0437IMG_0450
Vue depuis les jardins du monastère de Santo Domingo
IMG_0483
Tetris chez les incas
IMG_0485IMG_0492
Plaza San Blas
IMG_0495
Vue générale de Cusco
Nous profitons également de la ville pour effectuer un énorme ravitaillement au supermarché et réaliser nos derniers achats de camping. Prochain objectif: le trek de Choquequirao!!!
Publicités

Pérou #1: Nos premiers pas de Puno à Cusco

Une réflexion sur “Pérou #1: Nos premiers pas de Puno à Cusco

  1. Bon courage pour le trek jj’ai fait des recherches c’est du lourd! Dur dur pour les filles, ma si depuis votre départ elles ont de l’entraînement!conseil de grande sœur soyez prudents, gros gros bisous à vous cinq

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s